Monin Mondays:
Sweet Coffee Hasselt

25/04/2022

"Notre café est une tuerie!"

 

‘Girls just wanna have fun’, ce titre est à prendre au pied de la lettre chez Sweet Coffee, car cet établissement branché aux airs bohèmes est dirigé par deux sœurs qui savent ce qui est bon et doux. Et elles le partagent non pas dans un, mais dans pas moins de sept établissements. De Hasselt à Louvain.

 

Comme à Ibiza

"Ma sœur aînée Nathalie et moi sommes très liées ", dit la propriétaire Julie Bronckaers en jubilant.  "Nous partons souvent en voyage ensemble et ne faisons alors rien d’autre que d'écumer tous les tea-rooms et déguster toutes sortes de confiseries. Nous avons toutes deux étudié la comptabilité et la fiscalité. Nous voulions voler de nos propres ailes alors que nous ne venons pas spécialement d’une famille d'indépendants dans l’horeca. Cependant, cela semblait très naturel. Nathalie a aussi suivi une formation de restaurateur, ce qui nous a permis d’ouvrir notre propre affaire."

En 2011, le moment était venu. Lorsque le bâtiment du Botermarkt à Hasselt, que le jeune duo convoitait depuis longtemps, s’est libéré, tout a été très vite. "Nous l'avons aménagé intégralement selon notre style. Nous aimons une atmosphère légère qui reflète l'été. Nous sommes fans d’Ibiza à tel point qu’il fallait cette ambiance de plage. Et même si notre clientèle est essentiellement féminine, je ne veux pas que le lieu soit trop ‘girly’. Les hommes doivent également se sentir à l'aise ici", s'amuse Julie.

Et c'est le cas. Entre les chaises en osier, de grands palmiers s’agitent délicatement sur des airs de bossa nova. Tantôt on observe sur des tables hautes en bois clair un étudiant occupé sur un ordinateur portable avec un latte glacé, tantôt c’est un couple qui est affaissé dans des coussins bigarrés après un après-midi de shopping. 

 

De délice en délice 

Le concept est limpide. Dès que vous franchissez la porte, une douce odeur de pâtisseries fraîches, de donuts, de cupcakes et de cinnamon rolls vous envahit. Chaque pâtisserie titille les sens et est somptueusement décorée de biscuits et de garnitures. "Nous travaillons avec de bons fournisseurs pour les éléments de base, mais nous assurons la finition nous-mêmes. On ne vient pas ici pour perdre du poids, mais pour succomber à un petit péché mignon. (rires). Cela dit, nous proposons aussi des produits sans sucre et, outre les crêpes au Nutella, vous trouverez aussi à la carte un açaibowl avec des fruits frais", explique Julie.

 

Le café, un ingrédient de la recette

Cette même douce inventivité se retrouve dans les différents cafés et lattes. "Notre café de base est un mélange que nous avons élaboré avec JAVA Coffee. Nous avons goûté différents grains jusqu'à ce que nous trouvions le café qui nous convenait. On ne vient pas chez Sweet Coffee pour les variétés de café proprement dites, mais plutôt pour les différentes préparations avec ce café. Chez nous, le café fait plutôt partie d'une recette. Je trouve de l'inspiration partout, mais aussi chez Monin. Nous avons découvert la marque lors de notre formation de barista. Leur gamme est tellement grande qu'elle suscite d’entrée de jeu l’imagination", explique Julie.

Ce qui distingue vraiment Sweet Coffee, ce sont ses merveilleuses garnitures. "Pour ma sœur et moi, il n’y a rien de mieux qu’un café avec des biscuits et toutes sortes d’autres bonnes choses en plus", poursuit Julie. "Nous aimons les confiseries. Plus c'est sucré, mieux c'est (rires). Parmi nos dernières créations à succès, épinglons le sirop de cookie au chocolat de Monin. Nous y ajoutons un biscuit au caramel et beurre de cacahuète et cela devient le peanut butter chocolate cookie latte. C’est vraiment délicieux!"

 

Esprit d'entreprise

Ce n'est pas seulement l’envie de sucré qui lie les sœurs, mais aussi leur esprit d'entreprise, car deux ans après l'ouverture de leur premier établissement, elles lançaient un concept de plats à emporter à Hasselt. Pendant que le nouveau Quartier Bleu voyait arriver un troisième établissement, elles ouvraient aussi un autre à Genk et à Louvain, et en janvier 2022, un autre à Maastricht. "Puis, nous avons eu notre première franchise à Saint-Trond. Et l'idée est d'en ouvrir davantage. Tous les établissements sont uniques, mais ils ont tous en commun leur ambiance et des cartes claires. Nous ne voulons pas changer cela", explique Julie.

Malgré leur esprit d’entreprise bien ancré, ces deux femmes déterminées ne manquent ni d'envie ni d'énergie pour rester derrière le comptoir. "Je pense qu'il est bon de prendre le pouls régulièrement. Que ressentent les clients? Quels sont les plats qui marchent? Etc. Mais j'y trouve aussi du plaisir. Qu’il s’agisse de servir les gens ou de balayer. Sweet Coffee est notre bébé; nous faisons tout pour lui, et toujours avec le sourire.

 

Sweet Coffee, Botermarkt 15, 3500 Hasselt. www.sweet-coffee.be

(Consultez le site web pour connaître toutes les succursales à Hasselt, Louvain, Saint-Trond, Genk et Maastricht)

 

Détails techniques:

Torréfaction: Sweet Coffee blend par JAVA Coffee

Machine à espresso: Dalla Corte

Moulin: Malhkönig

 

Prix:

Lungo : € 2,70

Cappuccino: € 3,10

Special lattes: € 4,50

Iced Coffee Specials: € 4,90


Marlies Beckers

Plus D'actualités

À la table du petit-déjeuner avec Chef Alexandre Ciriello du restaurant L’Horizon et Vincent de “Le fils du Boulanger”

14/08/2022

In the picture: Le Limbourg et ses agréables terrasses

08/08/2022

À la table du petit-déjeuner avec Chef Grégoire Gillard de restaurant Barge et boulanger Zied de la Boulangerie Khobz à Ixelles

07/08/2022