Monin Mondays:
Kiss My Coffee à Ostdunkerque

20 mars 2023

"Une fois que l'on est habitué à un bon café, il devient difficile de le boire autrement"

 

Les bons bars à specialty coffee sont encore rares à la mer, mais Kiss My Coffee fait office de pionnier depuis 2016. Le bar mêle des amateurs de café venus de l'intérieur du pays et des fins gourmets locaux avides de curiosité.

 

Les atouts de deux saisons

C'est dans une sympathique boutique située non loin de la plage d'Ostdunkerque que l'on trouve Kiss My Coffee, un petit bar à café décoré d'objets rétro. Ce sont toujours les mêmes mains qui s'affairent à la machine à expresso, celles du propriétaire très inspiré, Ken Meens. "Parfois, je me dis que ce serait bien que quelqu'un vienne me remplacer pendant quelques jours, mais je n'aurais pas voulu occuper une autre place. Kiss My Coffee fait désormais partie du tissu social de la rue", affirme Ken.

 

Et ça n'a rien d'étonnant, car cette station balnéaire agréable abrite une population mixte charmante. Elle allie les atouts d'une ville à la jovialité d'un village. Mais c'est aussi une véritable ville côtière, qui voit débarquer chaque été des touristes ou se remplir les résidences secondaires d'Anversois, de Bruxellois et de Gantois, notamment. "L'un de mes fournisseurs m'a dit un jour qu'il y avait autant d'eau qui coulait dans ma machine à café ici que dans celle d'un bar à café à l'intérieur des terres. La seule différence, c'est que dans une ville comme Gand, c'est en continu, tandis qu'ici, c'est par pics. La particularité de la côte, c'est d'avoir deux saisons. En été, il y a beaucoup de monde et en hiver, je suis parfois seul avec quelques clients réguliers", explique Ken.

 

Convivialité en terrasse

L'un des points forts de Kiss My Coffee est sa grande terrasse. "Le matin, nous la dressons soigneusement et, à la fin de la journée, elle ressemble à un site de festival", s'amuse Ken. "Nous sommes souvent le premier arrêt des gens qui se rendent à la plage pour prendre un café et le dernier lorsqu'ils rentrent chez eux pour prendre l'apéro", poursuit le barista en souriant. Car Kiss My Coffee propose également quelques vins et bières de qualité en plus du café.

 

"C'est surtout le côté social que j'aime dans la gestion d'un bar à café. J'ai toujours travaillé dans l'horeca à Gand et c'est mon amie Chloë qui m'a amené à Ostdunkerque. J'ai tout de suite su que je voulais garder ce contact avec les gens, car j'ai toujours aimé cela. Surtout en hiver, quand j'ai plus de temps, j'aime discuter avec les gens. De belles amitiés se sont déjà nouées ici."

 

Du café équitable grâce à OR

Lorsque Ken a lancé Kiss My Coffee en 2016, le café de spécialité était encore totalement inconnu à la côte. "Nous étions vraiment à l'avant-garde. Au début, personne ne croyait que cela fonctionnerait. Dans l'intervalle, quelques établissements ont vu le jour à la mer. J'ai une grande fascination pour les beaux produits et le café en particulier. Après avoir posé mes oreilles partout, j'ai atterri chez OR Coffee à Gand, l'un des rares torréfacteurs gantois qui achète directement le café. Ils savent exactement d'où vient leur café et le torréfient avec le plus grand soin. Il y a quelque temps, Tom de chez OR m'a amené en visite auprès de l'un de leurs récoltants en Ethiopie, qui est pour moi le berceau du café. Lorsque vous êtes aussi proche d'un produit, vous ne pouvez que l'apprécier encore plus".

 

"Un jour, Tom a décrit le café de spécialité comme une histoire que nous écrivons ensemble. Elle commence chez le récoltant et se termine dans la tasse du client. On boit du café tous les jours partout dans le monde et pourtant on lui accorde peu d'attention. Le fait que je puisse y ajouter de la valeur en donnant aux clients des informations et en leur offrant ainsi un petit moment de joie est pour moi un privilège incroyable."

 

Mélanges saisonniers et filtre de haute cuisine

L'origine du café ayant incontestablement son importance, elle figure sur un tableau noir chez Kiss My Coffee. Outre un mélange saisonnier d'OR pour toutes les préparations à base de lait, vous trouverez également un single origin pour l'espresso et six à sept cafés d'origine pour le filtre. Ken les prépare à l'aide d'un Kalita, d'un chemex ou d'un V60. Depuis peu, il utilise aussi un Moccamaster, dont il est distributeur. 

 

"Les gens me demandent parfois comment préparer leur café à la maison. Je ne recommande jamais une machine à expresso. C'est trop cher et trop compliqué pour quelques cafés par jour. Une bonne machine à filtre règle la température et le débit idéaux sans aucun effort de votre part. Par ailleurs, le filtre vous donne le goût le plus pur du café. C'est un peu la haute cuisine des cafés", explique Ken avec passion. 

 

Accessible aux curieux

Pourtant, tout reste très convivial chez Kiss My Coffee. "J'ai de vrais habitués du café qui descendent spécialement de Nieuport pour boire un café avec moi, ce que je considère comme un compliment incroyable, mais il y a aussi des gens qui me demandent simplement un petit café. Il est alors important de bien leur expliquer ce que nous faisons. Par exemple, nous ne servons pas de lungo, un grand café qui sort d'une machine à expresso, mais nous servons un Americano, un espresso que nous diluons avec de l'eau. C'est beaucoup plus savoureux, mais il n'y a pas de mousse. Et c'est rébarbatif pour certains. Mais une fois que l'on sait ce que c'est que de boire du café correctement, il devient difficile de faire autrement. C'est pourquoi, par exemple, je ne bois plus guère de café au restaurant".

 

Ceux qui ne sont pas encore prêts pour le goût pur du café prendront un latte chez Ken, agrémenté ou non d'un sirop de Monin, exposé derrière le comptoir. "Nous n'avons pas de saveurs extrêmes, mais nous nous limitons à des arômes naturels comme la vanille, le caramel, le spéculoos et la noisette", explique-t-il. En été, ces saveurs sont également très appréciées dans les cafés glacés. En outre, notre lait est toujours frais et provient de la ferme De Beauvoordse Walhoeve à Furnes. Ils fournissent principalement du lait aux glaciers et ont été très surpris de voir où allaient ces 20 litres de lait par semaine. (rires) Mais c'est justement ce que j'aime le plus dans mon métier: je peux constamment innover et m'améliorer."

 

Kiss My Coffee, Leopold II laan 250, 8670 Oostduinkerke.
Instagram Kiss My Coffee

Détails techniques:

  • Torréfacteur: OR
  • Machine à espresso: La Marzocco Linea Classic
  • Moulin: Mahlkönig et Fiorenzato

 


Prix:

  • Espresso: € 3
  • Filtre: € 4 (refill)
  • Cappuccino: € 4
  • Flat white: € 4,50

 


Symboles

  • Wi-fi
  • Lait de soja, d'amande, de coco et d'avoine
  • Tarte 
  • Soupe et bagels

Plus D'actualités

Les dix dernières découvertes alléchantes de Gault&Millau !

17 juil. 2024

Gastronomie verte: Gault&Millau débusque ou les hotspots véganes et à base de plantes.

14 juil. 2024

Un voyage culinaire dans la capitale de la Wallonie - 6 adresses à découvrir à Namur

7 juil. 2024